E-mail urgent

Action urgente : les droits forestiers menacés

© Survival

Le droit des peuples tribaux à donner ou non leur consentement à la destruction de leurs forêts est menacé : selon de récents rapports le nouveau gouvernement indien est en train d’étudier les moyens de le supprimer ou de le restreindre.

Ce droit est inscrit dans la Loi sur les droits forestiers de 2006 et dans le droit international, or le bureau du Premier ministre et du ministère de l’Environnement étudient les moyens de le supprimer. Sans cette protection, les tribus indiennes seront impuissantes devant la destruction des forêts dont elles dépendent, qu’elles gèrent et qu’elles protègent depuis d’innombrables générations.

Non seulement le ministre de l’Environnement tente de nier le droit des tribus indiennes à refuser le ‘développement’, mais il prétend également agir pour leur bien en prétendant que ‘les tribus ont droit au développement et ne doivent pas demeurer des objets anthropologiques’.

Envoyez un message au ministre de l’Environnement pour lui demander de ne pas supprimer le droit des peuples tribaux à protéger leurs forêts.

E-mails envoyés :  Aidez-nous à obtenir 10.000 emails !



A: Minister Dr Harsh Vardhan

Target email addresses:[email protected]

Monsieur le Ministre,

Je viens d'apprendre que le gouvernement indien se propose de supprimer le droit des peuples tribaux à donner, ou non, leur consentement à la destruction de leurs forêts. Cette mesure serait catastrophique pour les millions de peuples tribaux qui dépendent de leurs forêts pour survivre et qu'ils gèrent et protègent depuis d'innombrables générations.

Je suis également extrêmement préoccupé qu'afin de justifier une telle mesure vous affirmiez que 'les tribus ont droit au développement' et qu'elles 'ne doivent pas demeurer des objets anthropologiques'. Selon la Loi sur les droits forestiers, les peuples tribaux ont droit au développement, mais ils ont également le droit de refuser le mauvais côté du développement - celui qui détruira leur territoire et leur mode de vie et qui les laissera dénués de tout.

Les droits des peuples tribaux à rester libres de leurs décisions concernant leurs terres et leur mode de vie sont inscrits dans la Loi sur les droits forestiers et dans le droit international. Ne niez pas ces droits aux peuples tribaux de l'Inde.

Dans l'espoir qu'il vous sera possible de répondre aux inquiétudes que nous venons d'exprimer, je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.