E-mail urgent

Exhortez le gouvernement colombien à libérer un leader autochtone

© Survival

Feliciano Valencia, un important leader nasa de Colombie et lauréat du prestigieux prix colombien de la paix, a été condamné à seize ans de prison. Il est accusé d’avoir kidnappé un soldat en 2008.

Après avoir infiltré une manifestation le soldat avait été détenu par les gardes nasa dont l’autorité est reconnue par la loi colombienne. Il avait été jugé dans le cadre du système de justice nasa puis relâché une semaine plus tard.

Le manque de preuves étayant la condamnation de Feliciano Valencia et sa peine anormalement sévère laissent supposer que son jugement a été motivé par des raisons politiques.

La Constitution colombienne garantit aux peuples autochtones le droit d’appliquer leurs propres lois coutumières et d’exercer ce droit sur leurs terres ancestrales.

Le territoire des Nasa est l’un des plus affectés par le conflit meurtrier interne qui secoue le pays et qui a provoqué la mort et le déplacement de milliers d’Indiens.

Ecrivez au gouvernement colombien pour lui demander de libérer immédiatement Feliciano Valencia.



A: Président Juan Manuel Santos

Target email addresses:[email protected][email protected][email protected]

CC email addresses: [email protected][email protected][email protected]

Monsieur le Président,

Je suis extrêmement préoccupé par la condamnation de Feliciano Valencia.

Cette condamnation va à l’encontre de la Constitution colombienne qui donne le droit aux peuples autochtones d'appliquer leurs propres lois coutumières et d'exercer ce droit sur leurs terres ancestrales.

Feliciano est accusé d’avoir kidnappé un soldat lors d’une manifestation en 2008 mais il n’existe aucune preuve étayant cette accusation. Sa peine anormalement sévère renforce la suspicion de l’opinion publique selon laquelle sa condamnation serait motivée par des raisons politiques et viserait à fragiliser la lutte que les Nasa mènent pour leurs droits territoriaux et leur autonomie.

Alors que votre gouvernement fait actuellement des efforts louables pour rétablir la paix en Colombie, il est extrêmement inquiétant d’apprendre que des Indiens du Cauca - qui ont souffert des pires atrocités dans le conflit interne colombien - sont à nouveau pris pour cible.

Je vous prie instamment de libérer Feliciano Valencia et de vous assurer que le gouvernement et la justice respectent les droits des peuples autochtones conformément au droit colombien et au droit international.