E-mail urgent

Un chasseur-cueilleur ogiek assassiné, les accaparements de terre continuent : agissez

Stephen Munyereri aurait été tué par un colon illégal sous les yeux de la police locale

Stephen Munyereri aurait été tué par un colon illégal sous les yeux de la police locale

© PRO-HOME

Stephen Munyereri, un Ogiek, a été assassiné le 13 mars. Nombre d’Ogiek craignent qu’il s’agisse d’une tentative d’intimidation pour les obliger à quitter leurs terres.

Déjà plus de 100 familles ont quitté leurs terres et leurs maisons et leurs biens ont été incendiés.

Exhortez le président kenyan à s’assurer que l’assassin sera traduit en justice et que les droits territoriaux des Ogiek seront respectés.



A: Monsieur le Président HE The Hon. Uhuru Kenyatta, C.G.H.

Target email addresses:[email protected]

CC email addresses: [email protected][email protected][email protected][email protected][email protected]

Monsieur le Président,

Je suis extrêmement préoccupé que Monsieur Stephen Munyereri, un aîné ogiek, ait été tué à Ngongongeri le 13 mars.

Selon des témoins, il aurait été tué par des colons illégaux sous les yeux de la police locale.

De nombreux Ogiek craignent qu'il s'agisse d'une tentative d’intimidation, avec le soutien des autorités, pour les obliger à quitter leurs terres. Au cours des semaines précédentes, plus de 100 familles ogiek ont, semble-t-il, quitté leurs maisons.

Vous le savez certainement, en 2014, la Cour pour la terre et l'environnement a demandé à ce que le territoire des Ogiek soit démarqué dès que possible. Or, cela n’a jamais été fait. La Cour africaine des Droits de l’homme et des peuples a également délivré une ordonnance demandant au gouvernement kenyan de stopper sa politique visant à expulser les Ogiek.

Je vous demande donc d'ouvrir immédiatement une enquête indépendante concernant cet assassinat et de vous assurer que les droits territoriaux des Ogiek soient respectés.

Dans cet espoir, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma haute considération,