Un encart publicitaire alerte les touristes qui se rendent au Machu Picchu sur le sort des Indiens isolés

Les Indiens isolés et le Machu Picchu partagent la même vallée sacrée. Ce site archéologique attire près dun million de touristes chaque année.

Les Indiens isolés et le Machu Picchu partagent la même vallée sacrée. Ce site archéologique attire près dun million de touristes chaque année.

© Icelight/Wikicommons

Une nouvelle campagne de publicité en ligne vise à mettre en garde les touristes qui ont l’intention de se rendre au Machu Picchu contre un projet d’exploitation gazière controversé situé à proximité de cette célèbre attraction touristique péruvienne.

Plus d’un million de touristes visitent chaque année la cité perdue des Incas du XVe siècle, mais peu d’entre eux sont avertis des dangers qu’encourent plusieurs tribus isolées qui vivent à une centaine de kilomètres de là.

Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco et désigné comme l’une des sept nouvelles merveilles du monde, le Machu Piccchu est une source majeure de revenus pour le pays.

L'encart publicitaire sensibilise les touristes à l'impact de l'exploration gazière sur les tribus isolées.
L’encart publicitaire sensibilise les touristes à l’impact de l’exploration gazière sur les tribus isolées.
© Survival

L’encart publicitaire, qui apparaît suite à une recherche sur Google en relation avec le Machu Picchu, sensibilise les touristes à l’impact de l’exploration gazière sur les tribus isolées.

La réserve Nahua-Nanti, créée par le Pérou pour assurer la protection des Indiens isolés et située dans la même ‘vallée sacrée’ que le Machu Picchu, a néanmoins été ouverte à l’exploitation gazière.

Camisea, le plus grand projet énergétique du Pérou, se trouve en plein cœur de la réserve.

Mené par un consortium de compagnies étrangères, dont Pluspetrol, Hunt Oil et Repsol, le projet vient d’obtenir l’autorisation d’étendre ses activités dans la région, malgré les dangers qu’il représente pour les communautés indigènes.

Les Indiens nahua sont lune des nombreuses tribus menacées par le boom du gaz péruvien.

Les Indiens nahua sont lune des nombreuses tribus menacées par le boom du gaz péruvien.
© Survival International

La réserve Nahua-Nanti constitue une zone tampon cruciale pour le Parc national du Manú, une autre importante attraction touristique reconnue comme l’un des lieux les plus riches en biodiversité de la planète. On craint maintenant que l’expansion du projet gazier ne détruise une grande partie de ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Survival a interpelé Mick Jagger, nommé ambassadeur honoraire du Pérou pour l’environnement, pour faire arrêter ce projet.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Cette annonce publicitaire est destinée à faire réagir les touristes qui vont visiter le Machu Picchu et qui manifestent de l’intérêt pour l’histoire et la culture péruviennes. Si le territoire des Indiens isolés n’est pas protégé, ils disparaîtront à jamais, tels les Incas au XVIIe siècle’.

En savoir plus sur l’impact de l’exploitation gazière sur les tribus isolées du Pérou dans la galerie photo de Survival