INFORMATIONS COMPLéMENTAIRES

Voix Autochtone - Chants de lutte et de résistance

La musique est un outil de plus pour les Autochtones dans la défense de leurs droits. C'est une forme de lutte et de résistance, de manifestation et de déconstruction des discours, de récupération des espaces et des connaissances, de préservation des cultures. À travers des paroles et des mélodies, les autochtones dénoncent les pratiques génocidaires et les valeurs sociales racistes, transmettant par l'art le discours de la résistance. Ce sont des symphonies chantées pour protester contre la lutte pour la terre et la survie, mais aussi pour célébrer la vie, la culture et l'art autochtone.

 

Wera MC – Brésil

Réseaux sociaux : Instagram et YouTube

MC Wera est un rappeur qui chante pour les causes autochtones et la démarcation des terres. Il chante pour son peuple, pour ses ancêtres, et pour les peuples autochtones qui souffrent du même problème lié à la terre.


Cette terre, je ne l’ai pas envahie, je suis revenu ici pour la reprendre ! Je suis venu ici pour le reprendre !
Wera MC


 


Katú Mirim – Brésil


Réseaux sociaux : Instagram et Youtube


Autochtone d’ascendance boe et artiste indépendant, Katú Mirim utilise sa voix pour parler de l’invisibilité des questions autochtones au Brésil. Sa musique a un langage accessible et met en lumière des sujets tels que la lutte contre le racisme et la résistance des autochtones.



Je suis venu te présenter la véritable histoire qu’ils essaient de camoufler. Le Brésil a des génocides, des massacres, des esclavages. Mais cela n’apparaît pas dans ta télévision.
Katú Mirim


 


Mare Advertencia Lirika – Mexique


Réseaux sociaux: Instagram et YouTube 


Mare Advertencia Lirika est une chanteuse de rap mexicaine, militante sociale et féministe d’origine zapotèque. Par le biais du rap et d’autres rythmes musicaux, elle émet des protestations sociales. Ses versets traitent des questions de genre, des droits des Autochtones et de la situation politique et sociale au Mexique.



Droit à la vie oui, mais à une vie décente. Dis-moi si ça vaut le coup quand tu me contrôles et m’humilies. Comme toujours, c’est une question de perspective. Mais de qui ? Bien sûr, ce n’est pas la mienne.
Mare Advertencia Lirika


 


Xiuhtezcatl – États-Unis et Mexique


Réseaux sociaux : Instagram et YouTube


Xiuhtezcatl Martinez est un descendant du peuple mexica. Militant écologiste et chanteur de hip-hop, sa musique est un outil de résistance et un moyen de raconter son histoire. À travers elle, il parle de la responsabilité des peuples indigènes de protéger leur terre, leur culture et leur planète.



Ce pays n’était pas fait pour moi. Ils mangent les fruits que mon peuple cueille sur un sol volé.
Xiuhtezcatl


 


Voulez-vous soutenir la lutte des peuples autochtones dans le monde ? Plus d’informations ici.


 


Samian – Canada


Réseaux sociaux : Instagram, Twitter, Facebook et YouTube


Autochtone abitibiwinni, Samian est né à Amos et a grandi dans la communauté de Pikogan en Abitibi-Témiscamingue et dans plusieurs autres villes de la province de Québec, au Canada. Sa musique parle du et racisme et de la violence contre les peuples autochtones mais aussi de la jeunesse atochtones et l’avenir de cette génération.



L’interdiction de parler nos langues, c’est un Génocide.
Tuer l’indien à l’intérieur de l’être humain, c’est un Génocide.
Voler et vendre des enfants, c’est un Génocide.
Les femmes autochtones disparues et assassinées, c’est un Génocide.
La constitution canadienne, est un Génocide.

Samian


 


Yothu Yindi – Australie


Réseaux sociaux : Instagram et YouTube


Un groupe composé d’autochtones yolngu qui vivent dans la région d’Arnhem en Australie. Il est possible d’entendre dans leur musique des instruments autochtones tels que le “bilma” percussif, composé de morceaux de bois tapés ensemble, et le “yidaki”, un long cylindre à vent, également connu sous le nom de “didgeridoo”.



Là où coule la rivière enneigée. Suivez l’eau. Vers l’océan. Faites revenir la mémoire. C’est une terre intemporelle. C’est notre terre.
Yothu Yindi


 


Kaê Guajajara – Brésil


Réseaux sociaux : Instagram et YouTube



Kaê Guajajara est autochtone du peuple guajajara, elle est chanteuse, compositrice, écrivain et éducatrice artistique. Elle utilise sa voix pour sensibiliser au racisme, aux préjugés et à l’invisibilité des peuples autochtones.



L’Agro n’est pas de la technologie, ce n’est pas de la pop et ça tue aussi. Ils portent des vêtements roses ou bleus avec les mains tachées de rouge. Je vois mes enfants se demander si vous les tuez ou s’ils se tuent, si vous les tuez ou s’ils tuent en premier.
Kaê Guajajara


 


A Tribe Called Red – Canada


Réseaux sociaux : Instagram, Twitter, Facebook et YouTube


Groupe de musique électronique canadien qui mélange divers styles musicaux avec des éléments de la musique des Premières Nations. En plus des actions menées en  dehors de la scène, le groupe exprime également son militantisme à travers la musique, qu’il utilise comme une plateforme pour éduquer en combattant les stéréotypes et l’appropriation.



 


Kunumi MC – Brésil


Redes Sociais: Instagram e YouTube


Autochtone guarani du village de Krukutu, dans le sud de São Paulo, il est écrivain et chanteur de rap. En rimes, il exprime sa protestation et brise les stéréotypes que les “hommes blancs” entretiennent à l’égard des autochtones en chantant la vie quotidienne et la lutte des peuples autochtones.



La lutte pour les terres ne s’arrête pas ici, elle ne s’arrêtera que lorsque nous aurons réussi. Guarani Kaiowa nous sommes là, sans misère et sans fin.
Kunumi MC


 


Si vous avez des suggestions d’artistes autochtones, écrivez-nous à [email protected]


 


Inscrivez-vous à notre newsletter

Notre incroyable réseau de sympathisants et d'activistes a joué un rôle essentiel dans tout ce que nous avons accompli au cours des 50 dernières années. Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir les dernières nouvelles et actions.