Les Enawene Nawe dénoncent la destruction de leurs zones de pêche

Un groupe d'Indiens a dénoncé la destruction d'une de leurs plus importantes rivières. Les Enawene Nawe assistent avec fureur à la rapide destruction par les éleveurs de bétail de la forêt bordant le Rio Preto, une abondante source de poissons. La forêt du Rio Preto est une 'forêt galerie'. La législation brésilienne interdit toute exploitation de ce type de forêt.

Plusieurs leaders enawene nawe ont récemment effectué le long trajet du centre du Mato Grosso à Cuiabá, la capitale de l'Etat, pour rencontrer l'agence régionale de l'environnement et le procureur. Les autorités ont promis d'agir dans les 30 jours pour protéger la zone mais elles n'ont pas tenu parole.

Il y a quelques mois, le leader enawene nawe Marikeroseene avait déclaré à la chaîne britannique ITV : ‘Ces deux dernières années, la déforestation a fortement augmenté. Elle a doublé… La situation est insoutenable'.

Parallèlement, une nouvelle étude, qui vient d'être publiée aux Etats-Unis par la National Academy of Sciences, démontre, à l'aide d'images satellite que les cultivateurs de soja détruisent de nouvelles parcelles de la forêt amazonienne au lieu d'occuper les zones déjà abattues par les éleveurs de bétail. L'étude estime que dans l'Etat du Mato Grosso, 5 400 km2 de forêts ont été détruits par les cultivateurs de soja entre 2001 et 2004.