Des enfants guarani menacés de famine

Le gouvernement de l’Etat du Mato Grosso do Sul vient d’annoncer qu’il cessait de fournir une aide alimentaire aux Guarani, portant un grave préjudice aux familles indiennes qui dépendent presque totalement de ces rations alimentaires pour leur survie.

Suite au scandale que provoqua, en 2004, la mort de 21 enfants guarani ayant succombé à la malnutrition, le gouvernement avait mis en place un programme alimentaire pour venir en aide aux familles les plus démunies.

Cette crise fait ressortir l’échec du gouvernement fédéral à traiter la cause directe de la famine des Guarani – le manque de terre. Durant les dernières décennies, des milliers de Guarani ont été expulsés de leurs terres par les planteurs de soja et les éleveurs de bétail ; il ne leur reste qu’environ 1% de leur forêt originelle.

Aujourd’hui, les Guarani sont entassés dans de minuscules réserves surpeuplées où règnent suicide, alcoolisme et violence. Ceux qui tentent de rentrer sur leurs terres ancestrales sont la plupart du temps violemment repoussés par les hommes de main des propriétaires terriens.

En 2005, les leaders guarani avaient déclaré : ‘La mort et la famine sont dues à plusieurs facteurs, parmi lesquels la spoliation de nos terres qui a conduit à l’effondrement de notre économie et de nos moyens de production, nous privant, nous et nos familles, de nourriture’.

Pour lire la déclaration complète des Guarani, cliquez ici.