Les Penan élèvent une nouvelle barricade

Les membres de la tribu des Penan ont reconstruit une barricade contre l'exploitation forestière, un mois après que les bûcherons et la police malaisienne l'aient démantelée.

Les Penan avaient bloqué la route d'exploitation forestière pour empêcher le géant malaisien Samling de détruire l'une des dernières forêts encore intactes de la province du Sarawak.

Les Penan dépendent de cette forêt pour leur subsistance et l'ensemble de leurs besoins. Sans elle, ils ne peuvent survivre de manière indépendante et auto-suffisante.

Les Penan ont déclaré à la Commission malaisienne des droits de l'homme (Suhakam) qu'ils continueraient à bloquer la route pour protéger leur territoire ancestral.

"Ils veulent exploiter notre territoire. Nous ne le permettrons pas" a expliqué la semaine dernière la délégation penan aux représentants de Suhakam au cours d'une réunion dans la ville de Miri .

Les Penan estiment que s'ils ne tiennent pas tête aux bûcherons, d'ici deux ans, tout ce qui reste de leurs forêts aura disparu. Samling a déjà abattu une grande partie de leur forêt tropicale.

En juin 2006, les autorités malaisiennes avaient annoncé leur intention de démanteler la barricade, située à proximité de la communauté de Long Benali et avaient arrêté quatre leaders penan. Pourtant, grâce aux protestations des membres et sympathisants de Survival et d’autres organisations, ils n'étaient pas passés à l'acte. La barricade a finalement été démantelée le 7 février 2007 sous la réprobation de la communauté internationale.