Un leader guarani assassiné

Ortiz Lopes, un Indien guarani kaiowá, a été assassiné le 7 juillet dernier par un homme de main armé. Ce dernier s’est approché de sa maison, l’a attiré à l’extérieur et l’a abattu à bout portant.

Marluce, la veuve de Ortiz Lopes qui a assisté à la scène, a entendu le meurtrier lui dire : « Les fermiers m’ont envoyé pour régler ton compte ». Elle a reçu des menaces de mort depuis l’assassinat.

Un groupe de fermiers occupe actuellement un territoire ancestral des Guarani, le Kurusu Mba, que Lopes et plusieurs centaines d’autres Guarani avaient tenté de réoccuper en janvier dernier.

Mais à peine quelques jours après leur tentative, les Indiens furent violemment expulsés de leur territoire par les hommes de main des fermiers appuyés par la police militaire. Une chamane guarani, Kuretê Lopez, avait été tuée durant l’opération :
https://survivalfrance.org/news.php?id=2159

Ortiz Lopes a été enterré le 11 juillet sur les terres de Kurusu Mba, près de la tombe de Kuretê Lopez.

La communauté n’a toujours pas de territoire, elle campe dans des conditions sordides au bord d’une route.

Selon le CIMI, une ONG indigéniste brésilienne, Ortiz Lopes est la vingtième victime d’assassinat depuis le début de l’année dans l’Etat du Mato Grosso.