Les Guarani célèbrent une victoire territoriale

Au Brésil, une communauté indienne guarani vient de récupérer son territoire après des années de luttes et de privations.

Le 26 juin dernier, environ 200 Guarani Kaiowá ont enfin réalisé leur rêve millénaire d’ouvrir les portes de Sucurity, leur tekoha ("terre des ancêtres").

Après avoir été expulsés de leur propre territoire par des éleveurs de bétail, les Indiens de cette communauté ont campé pendant des années sous des bâches le long d’une route. Ils ont survécu grâce à la vente locale d’artisanat.

En janvier dernier, un juge a finalement ordonné aux fermiers de quitter le territoire.

Avec le soutien de Survival, les Indiens n’ont eu de cesse de faire pression sur les autorités. Comme l’explique Mario Toriba, un Kaiowá, « Si vous tuez une fourmi, il en viendra d’autres se faire tuer. Nous les Indiens sommes comme cela ».

Les plantations de soja sont aujourd’hui remplacées par des champs de maïs et les Guarani se reconstruisent, en sûreté, sur leur propre territoire.