découverte d’indices de la présence d'Indiens isolés :

Au Paraguay, les indices de la présence des derniers Indiens isolés du sud du bassin amazonien ont été découverts par des membres déjà contactés de leur groupe.

La semaine dernière, des Ayoreo-Totobiegosode ont découvert des traces de pas et un foyer encore chaud aux confins occidentaux de leur territoire.

L’association locale de soutien aux Indiens se dit très préoccupée, la région subissant une déforestation rapide et massive.

Depuis 1993, les Ayoreo-Totobiegosode tentent de protéger les derniers tronçons encore intacts de leur forêt ancestrale. Plusieurs membres de leur groupe y vivent à l’écart refusant tout contact avec le monde extérieur. La survie des Ayoreo, y compris ceux qui ont renoncé à l’isolement depuis de nombreuses années, dépend étroitement de la forêt et de ses ressources.

Bien que le gouvernement du Paraguay soit légalement tenu d'accorder un titre de propriété aux Ayoreo, seule une petite parcelle leur a été restituée alors que la déforestation illégale avance à grands pas.

Le mois dernier, Survival a remis aux représentations diplomatiques européennes du Paraguay une pétition de 57 000 signatures appelant les autorités à reconnaître de toute urgence le territoire des Ayoreo.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : "Nous savons que les Ayoreo qui vivent encore dans l’isolement sont forcés de fuir sans cesse devant la déforestation massive de leur territoire. Leur scandaleuse situation, qui resurgit le jour même du vote de la Déclaration des droits des peuples indigènes par l‘Assemblée générale des Nations-Unies, montre le gouffre qui sépare la réalité quotidienne de nombreux peuples indigènes des aspirations de cette Déclaration".