Des agents de santé arrêtés pour fraude

La police fédérale brésilienne a arrêté la semaine dernière 35 personnes soupçonnées d'avoir détourné des fonds de la Fondation nationale de la santé (FUNASA), dans l'Etat de Roraima.

Dans cet Etat, la FUNASA est chargée de l'assistance sanitaire des Indiens yanomami. De 1999 à 2004, les Yanomami ont pu gérer leur propre programme de santé grâce au soutien d'une ONG locale et de Survival jusqu’à ce que le gouvernement brésilien le supprime par un décret. La FUNASA a doublé le budget de santé yanomami sans pour autant enrayer les maladies dont le taux a explosé.

Le leader yanomami Davi Kopenawa a déclaré : "C’est le gros poisson de Brasilia qu’ils auraient dû capturer. Ceux qu’ils ont arrêtés dans le Roraima, sont le menu fretin. Ils doivent arrêter le président de la FUNASA et le recteur de la Fundação Universidade de Brasília. Ces gens ont de grands yeux, l’estomac plein et volent impunément l'argent des Indiens du Brésil".

Davi s'exprimait à Berlin où il a rencontré des leaders politiques allemands.

On estime que plus de 34 millions de réals, soit environ 13,3 millions d'euros, auraient été détournés des fonds publics.