Des chercheurs d’or envahissent le territoire yanomami

Plus d'un millier de chercheurs d'or illégaux ont envahi le territoire des Indiens yanomami en Amazonie brésilienne.

L'alerte a été donnée par les Yanomami vivant à proximité des zones envahies par les chercheurs d'or, leur présence a ensuite été confirmée par l'armée qui a effectué un survol aérien de la région à la demande des Indiens.

Dans les années 1970 et 1980, les Yanomami ont durement souffert de l'invasion de leurs terres par les chercheurs d'or qui n’hésitaient pas à se servir de leurs armes contre eux, détruisaient leurs villages et les exposaient à des maladies contre lesquelles ils n'étaient pas immunisés. 20% des Yanomami sont morts en l’espace de sept ans. Après une longue campagne internationale menée par Davi Kopenawa Yanomami, la Commission Pro Yanomami (CCPY) et Survival, le territoire yanomami fut finalement démarqué en 1992 en tant que "Parc yanomami" et les chercheurs d'or furent expulsés.

Gonzalo Teixeira, chef de l’agence locale du Roraima de la Fondation nationale de l'Indien (FUNAI), a assuré que les chercheurs d’or seraient expulsés de la région au début de l'année prochaine : "Cette nouvelle ruée vers l'or a considérablement accru la pollution des cours d’eau et le taux de maladie au sein des communautés indiennes en raison des fréquents contacts avec les orpailleurs."

Davi Kopenawa, leader et chamane yanomami, avait évoqué la question de l'orpaillage illégal lors de sa visite au Royaume-uni et en Allemagne en octobre dernier. Il a écrit au premier ministre britannique Gordon Brown et à la chancelière allemande Angela Merkel. "Mon peuple souffre, notre avenir est en danger. Notre territoire est envahi par les chercheurs d'or qui polluent nos rivières et amènent des maladies. Les Yanomami commencent à mourir."