Les Yanomami dénoncent les dangers de l'exploitation minière

Des leaders yanomami du Brésil ont annoncé que le projet d’ouvrir leur territoire à l’exploitation minière « entraînerait la mort » de leur peuple.

Suite à la visite de représentants du gouvernement aux communautés yanomami, les leaders de l'organisation yanomami Hutukara ont déclaré dans un communiqué envoyé à la presse locale que « ce projet entraînera la mort des Yanomami, comme l’invasion des chercheurs d'or dans les années 1980 et 1990 avait provoqué la mort de 20% des Yanomami en l’espace de 7 ans ».

« Si ce projet est approuvé, poursuivent les leaders, il engendrera de nombreux problèmes sur tous les territoires indigènes du Brésil. Une fois les compagnies installées sur nos terres, que se passera-t-il? La forêt sera abattue, les rivières seront polluées et les animaux disparaîtront. Des maladies comme la malaria, la tuberculose, la diarrhée et la pneumonie se propageront à nouveau. »

Les Yanomami ont également protesté contre le fait que les représentants du gouvernement venus rencontrer leurs communautés ne soient restés qu'une heure et demie sur place et qu'ils n'aient pas écouté leurs opinions.

« Ils sont arrivés en nous assurant que notre peuple allait bénéficier de nombreux avantages et que nous devions accepter le projet du gouvernement. Ils ne nous ont pas demandé si nous étions favorables ou non à l'exploitation minière » a déclaré Dário Yanomami.