Election controversée d'un ministre indigène

Un des principaux ministres du gouvernement a rejeté l'élection d'un Indien comme nouveau ministre des affaires indigènes du Paraguay.

Ce rejet fait suite à l'annonce du gouvernement permettant aux peuples indigènes du Paraguay d'élire eux-mêmes le ministre des affaires indigènes.

Le vainqueur des élections est un Indien nivakle du nom d'Erasmos Pintos. Mais le ministre de l'éducation et de la culture, Horacio Galeano Perrone, a immédiatement réagi en déclarant que Pintos ne pouvait pas être nommé ministre et que les élections étaient frauduleuses.

"J'ai été choisi par 1 800 votants. Les autres candidats ont déjà reconnu ma victoire", aurait précisé Pintos en réponse aux commentaires de Perrone. Pintos a insisté sur le fait que ces élections étaient justes et qu'il avait l'intention de parler au président Lugo pour lui exprimer le point de vue des peuples indigènes du Paraguay.

La ministre sortante des affaires indigènes, Margarita Mbywangi, avait été la première personne d'origine indigène jamais nommée à ce poste. Elle a été révoquée à la fin de l'année dernière.