Les Ogiek menacés de devenir des ‘réfugiés de la conservation’

Les chasseurs-cueilleurs ogiek du Kenya pourraient devenir les nouveaux ‘réfugiés de la conservation’ si le gouvernement kenyan met ses menaces à exécution  d’expulser cette tribu de sa terre au nom de la ‘conservation’.

Le président kenyan Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga ont affirmé que leur gouvernement projetait de déplacer les Ogiek de leurs terres ancestrales dans la forêt de Mau.

Depuis l'époque coloniale, les Ogiek ont résisté aux tentatives d'expulsion de leur territoire. Ils dépendent étroitement de la forêt dans laquelle il récoltent le miel, chassent l'antilope et les cochons sauvages et cultivent des plantes alimentaires.

Plus de 60 leaders ogiek se sont récemment réunis pour contester le projet du gouvernement : ‘Nous résisterons à tout tentative du gouvernement de nous expulser de notre terre ancestrale. Mau est notre forêt, c’est là que se trouvent les esprits de nos ancêtres. Nous ne nous laisserons pas intimider’, a déclaré le conseiller ogiek Paul Leswagei.