Un bébé porteur d’espoir chez les Onge

La tribu des Onge dans les îles Andaman s'est agrandie avec l'arrivée d'un nouveau-né. La population onge a fortement chuté au long du siècle dernier et son taux de natalité reste très bas ; cette naissance qui porte le nombre des Onge à 97 est donc porteuse d'espoir.

Les Onge, comme les autres peuples indigènes des îles Andaman et Nicobar, ont survécu au tsunami du 26 décembre dernier en se réfugiant sur les hauteurs de leur île. Ils ont temporairement installé leurs villages dans les forêts de l'île de Little Andaman. Autrefois, la tribu occupait toute l'île mais des milliers de colons venus d'Inde s'y sont installés avec, pour
conséquence, une déforestation accrue. Les Onge se sont récemment plaints que les cochons sauvages, très importants pour eux car tout homme doit en tuer un pour pouvoir se marier, se raréfient sur l'île.