La RCA est le premier pays africain à adopter la législation internationale en faveur des peuples indigènes

© Salomé/Survival

La République centrafricaine vient de ratifier la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail relative aux droits des peuples indigènes et tribaux. Elle est le premier Etat africain à le faire.

La Convention 169 est le seul instrument juridique international concernant les peuples indigènes à reconnaître leurs droits territoriaux et à établir une série de normes et de principes sur la consultation et le consentement. En la ratifiant, la République centrafricaine, où vivent de nombreux groupes pygmées affirme son engagement à garantir leurs droits (au moins sur le papier).

La RCA est le vingt-et-unième pays à avoir ratifié cette Convention rejoignant l’Espagne, le Népal et le Chili qui l’ont récemment ratifiée; son exemple pourrait bientôt être suivi par d’autres Etats africains. Seuls quatre pays européens l’ont ratifiée jusqu’à présent : le Danemark, la Norvège, l’Espagne et les Pays-Bas.

Cette nouvelle fait suite à la récente décision de la Nouvelle-Zélande d’adopter la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones après s’y être opposée pendant trois ans. L’administration du président Obama est actuellement en train de reconsidérer la position des Etats-Unis.

Mais, contrairement à cette Déclaration, la Convention 169 est juridiquement contraignante. Survival appelle tous les pays à la ratifier : plus ils seront nombreux, plus elle aura de force.