Découverte de preuves attestant de l'attaque du village où un enfant indien aurait été brûlé vif

Un Awá dont les membres isolés de sa famille ont été victimes de l'attaque supposée de bûcherons.

Un Awá dont les membres isolés de sa famille ont été victimes de l’attaque supposée de bûcherons.
© Survival

Une enquête sur le meurtre supposé d’un enfant awá par des bûcherons en plein cœur de la forêt amazonienne a apporté la preuve qu’une attaque avait bien eu lieu.

Les résultats de l’enquête montrent que les bûcherons opéraient à 400 mètres du campement des Awá isolés, où le corps brûlé d’un enfant aurait été trouvé.

L’ONG brésilienne CIMI, l’association brésilienne des procureurs et la Société des droits de l’homme du Maranhão, qui ont mené l’enquête conjointement, ont découvert ‘de nombreux indices de la présence des Awá sur les lieux au moment de l’incident’.

L’équipe a trouvé les restes de quatre foyers ainsi que des bandeaux pour grimper dans les arbres, preuve que les Awá étaient en train de collecter du miel.

Un porte-parole du CIMI a indiqué : ‘Les tracteurs des bûcherons ont tout détruit en traversant le campement des Awá. D’après les traces, on peut en déduire qu’il s’agissait d’un gros véhicule’.

Les Awá isolés vivent dans un territoire indigène dont les forêts sont en grande partie détruites par les bûcherons qui l’exploitent illégalement.

Le CIMI estime qu’environ quatre familles vivaient dans le campement, à six kilomètres des Guajajara qui ont découvert le corps calciné.

Clovis Guajajara a déclaré à la délégation qu’il avait été ‘bouleversé par la destruction du village’ et pense que les Awá se sont enfuis, effrayés par les bûcherons qui rasaient leur campement.

Un campement de bûcherons repéré par le CIMI à 400 mètres des Awá isolés.

Un campement de bûcherons repéré par le CIMI à 400 mètres des Awá isolés.
© Gilderlan Rodrigues/CIMI MA

La FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, est en train de mener sa propre enquête et a déclaré que le décès de l’enfant n’a pas encore été confirmé.

Les Awá sont constamment victimes d’attaques brutales de la part des bûcherons qui menacent de les tuer.

Survival International fait pression sur le gouvernement brésilien pour expulser les nombreux bûcherons illégaux qui risquent d’anéantir l’une des dernières tribus nomades de chasseurs-cueilleurs du monde.

Note aux rédactions :

La localisation sur Google maps du campement des Awá isolés, de l’avancée de la déforestation et du village guajajara est disponible sur demande.