Le gouvernement paraguayen confirme que la compagnie d'un magnat espagnol a agi illégalement

Jacinto Rey González est le président dune compagnie délevage qui a illégalement abattu la forêt des Ayoreo.

Jacinto Rey González est le président dune compagnie délevage qui a illégalement abattu la forêt des Ayoreo.

© Anon

Les accusations selon lesquelles une compagnie d’élevage appartenant à l’un des hommes les plus riches d’Espagne a illégalement abattu au bulldozer la forêt habitée par des Indiens isolés ont été confirmées par les autorités paraguayennes.

La compagnie Carlos Casado SA est détenue par le géant espagnol de la construction, le Grupo San José. Jacinto Rey González est président des deux compagnies et actionnaire de contrôle du Grupo San José.

Au début du mois, Survival International révélait que les autorités paraguayennes avaient effectué un raid sur la propriété de Carlos Casado et avaient découvert une immense zone illégalement défrichée qui est le dernier refuge des Indiens isolés ayoreo.

Des troncs illégalement abattus par Carlos Casado pour être transformés en piquets de clôture.

Des troncs illégalement abattus par Carlos Casado pour être transformés en piquets de clôture.

© Survival

Le Grupo San José nie avoir eu connaissance des activités de Casado qui, lui-même, nie avoir effectué une déforestation illégale. Dans un communiqué posté sur son site Internet, le vice-président de la compagnie, Diego Eduardo León, a déclaré : ‘Carlos Casado SA dément catégoriquement avoir procédé à une déforestation non autorisée dans sa propriété au Paraguay’.

Cependant, une lettre du ministère de l’Environnement du Paraguay adressée à une organisation ayoreo confirme que des travaux tels que la construction de réservoirs et l’ouverture de routes ont été réalisés par l’entreprise sans avoir obtenu l’autorisation requise.

Ces Ayoreo ont été contactés en 2004. Leurs parents restent cachés dans la zone déforestée par Carlos Casado.

Ces Ayoreo ont été contactés en 2004. Leurs parents restent cachés dans la zone déforestée par Carlos Casado.
© GAT/Survival

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est à espérer que Carlos Casado ne va pas continuer à démentir ce que les autorités paraguayennes ont confirmé – qu’il a agi de façon illégale et irresponsable en détruisant au bulldozer une zone forestière qui fait partie du territoire ancestral de la tribu ayoreo. Il a été clairement établi que des Ayoreo isolés se sont réfugiés dans cette région, la majeure partie de leur forêt ayant été détruite. Ce territoire doit être immédiatement protégé et restitué aux Ayoreo’.

Notes aux rédactions :

- Télécharger la lettre du ministère paraguayen de l’Environnement (pdf, 2 Mo, en espagnol)

- La plupart des membres de la tribu ayoreo ont été contactés, mais certains vivent encore isolés dans les forêts de l’ouest du Paraguay. Ils sont les derniers Indiens isolés en dehors de l’Amazonie. La déforestation, le plus souvent illégale, qui sévit dans la région, les oblige à fuir constamment.

- Le Grupo San José a été chargé de l’extension récente du musée du Prado à Madrid, d’une partie de la liaison ferroviaire à grande vitesse Madrid-Valence, et de nombreux autres projets.