Manifeste pour un modèle de protection de la nature qui respecte les droits des peuples autochtones, pour toute l’humanité.

Nous, signataires, appelons à un modèle de protection de la nature qui respecte les droits des peuples autochtones, pour et au nom de l’humanité.

Les peuples autochtones sont généralement les meilleurs défenseurs de l’environnement; sur de nombreuses générations, ils ont géré leurs terres de manière durable. L’expulsion forcée des peuples autochtones de leurs territoires a le plus souvent pour conséquence la dégradation de l’environnement. De telles expulsions représentent une violation des droits de l’homme; les défenseurs de l’environnement devraient s’y opposer.

Le moyen le plus économe et le plus efficace d’assurer la préservation des régions riches en biodiversité est de respecter les droits des peuples: les études montrent que, dans les territoires autochtones, le taux de déforestation et le nombre de feux de forêt sont inférieurs et qu’on y trouve une plus grande biodiversité. Notre monde ne peut plus se permettre d’imposer un modèle de protection de la nature qui détruit les peuples autochtones. Cela nuit à la diversité humaine autant qu’à l’environnement.

Certaines des personnalités et des organisations les plus connues qui ont adhéré:
Almáciga, Antonio Martínez Ron, Ben Goldsmith, Davi Yanomami, George Monbiot, Greenpeace International, Jaime Barrallo, Jean-François Jaudon, Jonathon Porritt, Jorge Riechmann, Lord Avebury, Luis Pancorbo, Manuel Gutiérrez Estévez, Marc Gavaldá, Noam Chomsky, Proyecto Gran Simio, Rosa Montero, Sir Ghillean Prance, José C. Lisón, Sir Tim Smit, Source International, Survival International, Tony Juniper, Yehimy Alison González Martínez, Zac Goldsmith, Zerca y Lejos.

Certaines des organisations autochtones qui ont adhéré:
ALDAW Network, Associação Huni Kui da Terra Indígena Henê Bariá Namakiá – AHHBN (Brésil), Coordenação das Organizações Indígenas da Amazônia Brasileira – COIAB (Brésil), Federação do Povo Huni Kui do Acre (FEPAHC) (Brésil), Hutukara (Brésil), La Communauté des Potiers du Rwanda – COPORWA (Rwanda), La Federación Nativa del Río Madre de Dios y Afluentes – FENAMAD (Pérou), First Peoples of the Kalahari (Botswana), Noroeste de Rondônia e Sul do Amazonas – OPIARA (Brésil), Organização dos Povos Indigenas do Acre (Brésil), Organization of the Agta People of Casiguran – SAKBIBI (Philippines), Palawan (Philippines), Programme d’Intégration et de Développement du peuple Pygmée au Kivu – (PIDP) (République démocratique du Congo), Taluk Soliga Abhivrudhi Sangha (Inde), Zila Budakattu Girijana Abhivrudhi Sangha (Inde).

Si vous souhaitez également signer le manifeste de Survival International pour un nouveau modèle de protection de la nature qui respecte les droits des peuples autochtones, envoyez un mail à [email protected] ayant pour objet «Leur terre, notre avenir» et transmettez-nous vos coordonnées.