Le retour des Wanniyala-Aetto dans leur forêt

Une centaine de Wanniyala-Aetto sont retournés sur leur terre, plus de vingt ans après en avoir été expulsés. En 1983, les Wanniyala-Aetto avaient été déplacés malgré eux dans des camps de relocalisation après que leur forêt de Maduru Oya ait été transformée en Parc national. Les gardes forestiers menacent de poursuites judiciaires ceux qui sont retournés dans le Parc pour les forcer à partir de nouveau.

On estime que les Wanniyala-Aetto, peuple indigène du Sri Lanka, sont présents sur l'île depuis des milliers d'années, bien avant l'arrivée des Cingalais et des Tamouls. Dans les années 1950, le gouvernement du Sri Lanka a ouvert le territoire des Wannyala-Aetto aux colons cingalais. Leurs forêts furent rasées au bulldozer et leurs terrains de chasse inondés.

Depuis leur expulsion en 1983, les Wanniyala-Aetto ne peuvent plus pratiquer l'agriculture sur brûlis et cultivent à grand-peine les petits lopins de terre qui leur ont été alloués. La chasse et la cueillette leur sont également interdites dans la forêt. Quelques hommes ont obtenu des permis de chasse sur une petite partie du parc, mais ceux qui ne disposent pas d'un permis risquent amendes et emprisonnement s'ils sont pris. Ces dernières années, trois chasseurs, tous détenteurs d'un permis, ont été abattus par des gardes.


Écrivez au président du Sri Lanka pour l'exhorter à ce que son gouvernement autorise immédiatement les Wanniyala-Aetto qui souhaitent retourner sur leur terre à y pratiquer la chasse et la cueillette pour leur consommation personnelle sans crainte de harcèlements, de violences ou de nouvelles expulsions.

Son Excellence le Président du Sri Lanka
Mr Mahinda Rajapakse
Presidential Office
Colombo 1
Sri Lanka
Fax: +94 112 4333 46