‘Le gouvernement Lula nous est néfaste’ déclarent les Indiens du Brésil

550 leaders indiens représentant 86 peuples du Brésil ont, dans une lettre ouverte, sévèrement critiqué le bilan de l'action du gouvernement du président Lula vis-à-vis des peuples indigènes.

Les délégués indigènes représentant 86 peuples indiens ont, la semaine dernière, établi un campement durant trois jours sur l'avenue des ministères à Brasilia. Afin d'attirer l'attention sur leur situation, les organisations indigènes ont décrété que ce mois serait ‘l'avril indigène'.

Les leaders indiens rejettent la politique indigéniste du gouvernement Lula qu'ils qualifient de ‘rétrograde' : ‘Les maigres avancées n'ont été obtenues que grâce à la pression et à la lutte menée par notre peuple et nos organisations ainsi qu'au sacrifice de la vie de plusieurs des nôtres'.

Les représentants indiens s'insurgent contre l'attitude paternaliste du gouvernement et de sa propension à considérer la démarcation des territoires comme un avantage plutôt que comme un droit. Le processus de reconnaissance des territoires indigènes par le gouvernement est extrêmement long : sur les 14 cas identifiés comme prioritaires en avril 2005, un seul a été effectivement démarqué et ratifié.

Les Indiens ont également attiré l'attention sur la dégradation de la situation sanitaire des communautés indigènes depuis la modification, l'année dernière, du programme de l'assistance sanitaire fournie par le gouvernement.