Dix Wanniyala-Aetto arrêtés pour ‘violation’ de leur propre territoire

Dix Wanniyala-Aetto ont été arrêtés pour ‘violation' de leur propre territoire alors qu'ils tentaient de retourner sur leurs terrains de chasse. Ils devraient être jugés vers la fin de l'année.

Ces dix personnes faisaient partie d'un groupe de 19 Wanniyala-Aetto retournés dans la forêt dont ils ont été expulsés il y a plus de 20 ans. Le groupe, résidant à Hennanigala, un centre de réhabilitation gouvernemental, est retourné dans son ancien village, Kandeganville, situé aujourd'hui à l'intérieur du parc national de Maduru Oya. Le reste du groupe a fui la forêt à l'arrivée des gardes forestiers venus les arrêter.

Les Wanniyala-Aetto ont été expulsés de leur forêt en 1983, lorsque le gouvernement sri lankai l'a transformée en parc national. On a alors interdit aux Wanniyala-Aetto l'accès à la forêt ainsi que la pratique de la chasse et la cueillette. Rassemblés sur des minuscules parcelles surpeuplées à l'extérieur du parc, nombreux sont ceux qui ne peuvent nourrir leurs familles.

Le groupe, composé de neuf hommes et une femme, encourent de lourdes amendes ou des peines de prison. Le procès de trois d'entre eux se tiendra le 3 novembre, les sept autres attendent leurs convocations devant la Cour.

Cliquez ici pour écrire une lettre en faveur des Wanniyala-Aetto