appel urgent pour des Indiens isolés en danger

Un appel urgent en faveur d'Indiens isolés acculés dans une minuscule parcelle de forêt a été lancé hier devant la plus haute autorité latino-américaine des droits de l'homme.

Les Cacataibo sont les derniers Indiens non contactés de la forêt amazonienne du centre du Pérou. Ils sont encerclés par des colons et des bûcherons qui affluent de toutes parts. Une compagnie pétrolière canadienne, Petrolifera, est sur le point de pénétrer dans leur dernier refuge.

La situation des Cacataibo est d’autant plus critique qu’une route, contruite dans les années 1940 reliant cette région amazonienne à la capitale Lima, les a séparé en deux groupes qui n’ont jamais pu se réunir.

Les menaces qui pèsent sur les Cacataibo sont si graves qu'un appel urgent a été lancé hier à la Commission inter-américaine des droits de l'homme lui demandant d’intervenir auprès du gouvernement péruvien pour qu’il suspende l'exploration pétrolière sur leur territoire. L’appel émane de l'organisation indigène FENACOCA, l'ONG péruvienne Instituto del Bien Común et le Centre international du droit environnemental, basé aux Etats-Unis.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré hier: "La situation critique dans laquelle se trouvent aujourd'hui les Cacataibo illustre de manière tragique le sort des Indiens isolés du Pérou. Ils sont envahis de toutes parts et les contacts sont quasiment inévitables. Le gouvernement péruvien doit agir de toute urgence pour empêcher leur disparition".

Pour plus d'informations

Magali Rubino pour Survival France : [email protected] ou (33) 1 42 41 44 10

Carlos Soria pour l'Instituto del Bien Común : [email protected] ou (
51)1 9130 0824/440 0006

Marcus Orellana pour le centre international du droit environnemental : [email protected] ou (+1) 202 785 8700