Un tribunal défend les droits territoriaux indiens

Un tribunal fédéral brésilien a confirmé la légitimité de la démarcation du territoire indigène Apyterewa, habité par les Indiens parakaná dans l'Etat amazonien du Pará.

Le président Lula avait ratifié la démarcation de ce territoire en 2005. La signature présidentielle est généralement la dernière étape du processus de démarcation. Mais les autorités locales avaient contesté cette démarcation qui les obligeait à déplacer les colons que le gouvernement avait précédemment installés sur ces terres.

Le tribunal fédéral a rejeté la demande d'annulation présentée par les autorités locales.

Les Parakaná qui représentent une population d’environ 900 personnes sont établis sur deux territoires indigènes distincts dans les Etats du Pará et du Tocantins. Ils vivent principalement de la chasse et de la culture du manioc; leur langue appartient à la famille tupi-guarani. Les Parakaná vivant sur le territoire indigène Apyterewa ont été contactés pour la première fois en 1983 et en 1984.