"Personne ne nous a consultés à propos des barrages" affirment les Indiens

Au Brésil, les Indiens réunis cette semaine pour une grande manifestation dans la ville d'Altamira, en Amazonie, ont déclaré ne pas avoir été consultés à propos de l'important projet de barrages que le gouvernement brésilien projette de construire sur le fleuve Xingu.

Environ un millier d’Indiens, la plupart kayapó et ikpeng, des riverains et des petits fermiers, se sont rassemblés à Altamira pour manifester leur opposition au projet de barrages hydroélectriques. "Nous sommes ici pour dire au gouvernement que nous sommes opposés au barrage" a déclaré un Kayapó.

Jecinaldo Sateré Mawé, leader de la COIAB, la plus importante organisation indigène d'Amazonie brésilienne, a déclaré : "Ce que les Indiens n'acceptent pas, c'est que ces projets leurs soient imposés sans leur consentement".

Le Xingu est l’un des plus importants affluents de l’Amazone. Les Indiens affirment que les barrages détruiront leur mode de vie, feront disparaître le gibier et les poissons dont ils dépendent et affecteront gravement leur santé.