Des Indiens d’Amazonie paralysent un barrage

Pour sauver leur rivière, des Indiens enawene nawe d'Amazonie brésilienne ont occupé samedi dernier le site d’un important barrage hydroélectrique détruisant du matériel dans le but d’interrompre son activité.

Les Enawene Nawe affirment que les 77 barrages prévus sur le rio Juruena vont polluer la rivière et empêcher les poissons d’atteindre leurs zones de reproduction. Le poisson est une ressource vitale pour les Enawene Nawe, qui ne consomment pas de viande ; il joue également un rôle essentiel dans leurs rituels.

"Si le poisson devient malade et meurt, alors il en sera de même pour les Enawene Nawe", a déclaré un des membres de la communauté.

Les compagnies dirigées par la famille Maggi, le plus grand producteur de soja au monde, poussent à la construction de ces barrages. Le baron du soja, Blairo Maggi, est également gouverneur de l'Etat du Mato Grosso.

Les Enawene Nawe représentent une population d’à peine 500 personnes regroupées en un seul village et vivant dans de grandes maisons communautaires autour d'une place centrale. Ils ont été contactés pour la première fois en 1974 par des missionnaires jésuites. Ils ont choisi pendant plusieurs années de n'avoir que très peu d'interaction avec le monde extérieur, mais les menaces pesant sur leur territoire les ont conduit à s’engager dans une campagne vigoureuse pour la reconnaissance de leurs droits.

Fiona Watson, chargée de campagne de Survival, s'est récemment rendue chez les Enawene Nawe. Elle est disponible pour entretien.

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]