Lueur d'espoir pour les Indiens isolés

Quatre Ayoreo-Totobiegosode juste après leur premier contact en 2004. Ce sont les derniers Indiens à être entrés en contact avec le monde extérieur.
Quatre Ayoreo-Totobiegosode juste après leur premier contact en 2004. Ce sont les derniers Indiens à être entrés en contact avec le monde extérieur.
© GAT/Survival

Une compagnie brésilienne qui détruit le territoire des Indiens isolés au Paraguay vient de se voir retirer sa licence d'exploitation.

La décision a été annoncée jeudi par le CONAM, le Conseil national de l'environnement du Paraguay. Ce retournement de situation survient peu après la diffusion mondiale de photos satellite révélant l'ampleur de la destruction du territoire des Indiens qui a fait l'objet d'un important scandale au Paraguay, d'une couverture médiatique internationale et de l'envoi de plusieurs centaines de lettres adressées par les sympathisants de Survival au gouvernement du Paraguay.

Il reste à espérer que la décision du CONAM empêchera cette dévastation. Une mission d’enquête gouvernementale avait récemment tenté d'inspecter la région, mais les employés de la compagnie Yaguarete Pora lui en avaient interdit l'entrée. D'autres inspecteurs du gouvernement y ont eu accès vendredi.

Les Ayoreo-Totobiegosode sont les derniers Indiens isolés du sud de la région amazonienne. Yaguarete détruit leur territoire pour y élever le bétail.