Sommet yanomami sur l'exploitation minière et la santé

Un Yanomami prépare du tabac à priser hallucinogène.
Un Yanomami prépare du tabac à priser hallucinogène.
© Victor Englebert/Survival

Deux cents représentants yanomami, du Brésil et du Venezuela, vont se rencontrer cette semaine lors de la troisième assemblée générale de l'association yanomami Hutukara.

Durant ce rassemblement, les représentants indigènes vont débattre de la question de la protection des terres yanomami. Les débats vont se concentrer en particulier sur un projet de loi concernant l'exploitation minière actuellement discuté au Congrès brésilien. Si elle est approuvée, cette loi permettra l'exploitation minière à grande échelle sur le territoire yanomami, ce qui représente une grave menace sur les Yanomami ainsi que sur d'autres groupes indigènes du Brésil.

La santé est également à l'ordre du jour. L'aide médicale s'avère médiocre, les communautés y ayant peu accès en raison de la corruption et de l'incompétence des fonctionnaires de la fondation nationale de la santé (FUNASA).

Dário Xiriana, coordinateur de l'assemblée, a déclaré : "Il est important que les Yanomami discutent de ce projet de loi minière afin qu'ils comprennent bien ses enjeux, car on sait que notre territoire est riche en minerais et en pétrole et que les Blancs veulent exploiter ces ressources si importantes pour eux. Nous sommes préoccupés par le destin du territoire yanomami qui pour nous est sacré. "

Les Yanomami sont l'un des plus grands peuples d'Amérique du Sud à vivre dans un isolement partiel. Ils vivent dans les forêts tropicales et les montagnes du nord du Brésil et du sud du Venezuela.