Les autorités vénézuéliennes enquêtent sur la mort de plusieurs Yanomami

Enfant yanomami.
Enfant yanomami.

© Fiona Watson/Survival

Les autorités vénézuéliennes sont en train d’enquêter sur les circonstances de la mort de 6 Indiens yanomami en Amazonie.

Quatre adultes yanomami de la région du haut Orénoque sont probablement morts après avoir ingurgité de l’eau contaminée par les orpailleurs illégaux et deux enfants auraient été tués à l’aide de substances liquides par des individus non identifiés.

Les Indiens yanomami représentent une population d’environ 32 000 personnes qui vivent dans les forêts tropicales et montagneuses du sud du Venezuela et du nord du Brésil. Selon certaines sources, le nombre des orpailleurs qui travaillent illégalement dans leur territoire ne cesse de croître.

Les chercheurs d’or menacent la vie des Yanomami en usant de violences à leur égard et en introduisant des maladies contre lesquelles ils ont peu de résistance. Le mercure utilisé pour amalgamer l’or pollue l’eau des rivières que les Indiens boivent et le bruit des dragues et des générateurs effraie le gibier que chassent les Yanomami – une source importante de protéine dans leur régime alimentaire.

Les Yanomami ont déjà durement souffert de l’invasion de plus de 40 000 orpailleurs dans les années 1980 qui a décimé vingt pour-cent de leur population.

Survival a appelé les gouvernements brésilien et vénézuélien à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’expulser les orpailleurs illégaux du territoire yanomami et de prévenir toute invasion future.