Un avocat des droits de l'homme de Bornéo interrogé par la police

Les Penan luttent depuis des décennies pour empêcher la destruction de leurs terres.
Les Penan luttent depuis des décennies pour empêcher la destruction de leurs terres.
© Survival

Un éminent avocat des droits indigènes, Harrison Ngau Laing, a été interrogé par l’immigration malaisienne et des officiers de police de la Branche Spéciale, lundi dernier, alors qu’il embarquait dans un avion à destination de Kuala Lumpur.

Les fonctionnaires ont interrogé Harrison dans l’aéroport de Kuching, au Sarawak, la partie malaisienne de l’île de Bornéo, à propos de sa destination et des raisons de son déplacement.

En 1987, Harrison avait été assigné à résidence pendant près de deux ans et avait passé 60 jours en prison en vertu de la Loi sur la sécurité intérieure, suite à son soutien aux barrages de routes forestières par les Penan et autres peuples indigènes du Sarawak.

Le passeport de Harrison lui avait été confisqué par les autorités d’ immigration de l’Etat. Il lui a été restitué en 2003, mais ses déplacements à l’intérieur et à l’extérieur du pays sont constamment surveillés par la Branche Spéciale.

Mark Bujang, directeur de l’Institut de Ressources de Bornéo (BRIMAS) a déclaré : ‘Le gouvernement reprend ses anciennes tactiques d’intimidation et de restrictions pour les militants désirant se rendre à l’étranger’.