La persécution des Indiens du Paraguay dénoncée à l'ONU

Des membres dun groupe ayoreo-totobiegosode du Paraguay contactés pour la première fois en 2004
Des membres dun groupe ayoreo-totobiegosode du Paraguay contactés pour la première fois en 2004
© GAT

Peu avant la réunion qui s’est tenue aujourd’hui pour évaluer la discrimination raciale au Paraguay, des responsables des Nations-Unies ont été avertis de la menace imminente qui pèse sur la vie des derniers Indiens isolés du pays

Dans un rapport soumis au Comité des Nations-Unies pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), Survival a dénoncé les entreprises impliquées dans la persécution des Ayoreo isolés qui sont extrêmement vulnérables.

Les Indiens sont systématiquement expulsés de leurs forêts du Chaco, au nord du Paraguay, pour faire place à l’élevage bovin.

Les fermiers détruisent les forêts des Ayoreo et les exposent à des maladies mortelles contre lesquelles ils n’ont aucune immunité

Les entreprises brésiliennes BBC SA et River Plate SA ont été récemment prises en flagrant délit de déforestation illégalle sur les terres habitées par les Ayoreo isolés.

L’Etat a payé les deux compagnies pour 18 000 hectares de terres à la condition que les fonds soient reversés aux Ayoreo; mais ils ont refusé de le faire tant qu’ils n’auront pas obtenu la permission de déboiser la zone adjacente.

Un groupe de Totobiegosode regardent l'un des énormes bulldozers en train de détruire une grande partie de leur territoire de chasse, Paraguay.

Un groupe de Totobiegosode regardent l’un des énormes bulldozers en train de détruire une grande partie de leur territoire de chasse, Paraguay.
© Survival International

Depuis près de vingt ans, des Ayoreo déjà contactés se battent pour obtenir des titres sur leurs terres pour eux et leurs parents encore isolés, mais le gouvernement n’a toujours pas expulsé les fermiers qui occupent les terres ancestrales des Indiens.

Le rapport de Survival exhorte le CERD à résoudre le problème avec le gouvernement du Paraguay et à soutenir les revendications territoriales des Ayoreo afin que leurs parents isolés puissent vivre en paix sur leurs terres traditionnelles.