L'industrie touristique allemande avertit que l'éviction des Samburu pourrait affecter le tourisme au Kenya

Jeune fille samburu, Kenya.

Jeune fille samburu, Kenya.
© Adrian Arbib/Survival

L’industrie touristique allemande a appelé le Kenya à trouver une solution aux récentes expulsions des Samburu et a averti que sa position en tant que destination touristique risquait d’en être affectée. Les Allemands dépensent actuellement plus d’argent à l’étranger que toute autre nation.

Dans une lettre adressée au président Mwai Kibaki, le directeur de l’association allemande du voyage (DRV) a exprimé sa ‘grande préoccupation’ au regard de la situation dans le district kenyan de Laikipa.

Lire la lettre adressée au président kenyan

Une série de violentes expulsions par la police kenyane a forcé des milliers de Samburu à quitter le territoire de Eland Downs. Les maisons ont été incendiées, les habitants agressés et le bétail volé.

Enfants samburu, Kenya.

Enfants samburu, Kenya.
© Samburu Watch/Survival

Les évictions font suite au rachat du territoire d’une superficie de 17 100 hectares par deux ONG de conservation – The Nature Conservancy (TNS) et African Wildlife Foundation (AWF) pour créer un nouveau parc national et stimuler le tourisme.

Jürgen Büchy, président de DRV, a déclaré que ses membres considéraient le Kenya comme une ‘destination importante’, mais qu’il était essentiel que le tourisme soit mené de manière durable : ‘le développement touristique aux dépens des droits de l’homme et des communautés locales… ne reçoit aucun soutien de la part de l’industrie touristique allemande’.

Le DRV représente 80% des compagnies touristiques et des agences de voyage en Allemagne. En 2010, les Allemands ont dépensé plus de 60 milliards d’euros dans des voyages à l’étranger, plus qu’aucune autre nation.

Büchy a appelé le gouvernement kenyan à autoriser les ‘Samburu à se réinstaller à Eland Downs et à leur donner un rôle dans la préservation de l’environnement à Laikipia’.

Le gouvernement kenyan n’a pas encore répondu à la DRV.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il est encourageant de constater que l’industrie touristique allemande se soucie véritablement de la question des droits de l’homme au Kenya. C’est un avertissement sévère adressé au gouvernement kenyan qui démontre que la communauté internationale ne tolérera aucun abus de droits de l’homme au nom du tourisme. Les Samburu doivent être autorisés à retourner sur leurs terres et le tourisme sur leurs terres doit être mené avec leur consentement’.

Les cendres des maisons samburu incendiées suite aux expulsions policières.

Les cendres des maisons samburu incendiées suite aux expulsions policières.
© Channel 4 Dispatches