Les expulsions liées aux concessions diamantifères

La Haute Cour du Botswana a appris cette semaine que les concessions diamantifères sur les terres bushmen ont augmenté de manière significative l'année où les Bushmen ont été expulsés. À la même époque, le nombre de licences diminuait dans le reste du pays.

Le secrétaire permanent du ministère des Mines, Dr Akolang Tombale, a affirmé que le gouvernement avait été très surpris par l'augmentation des licences accordées sur les terres bushmen.

Le nombre de licences d'exploration diamantifère est passé de 18 en 2000 à 62 en 2002, année de l'expulsion des derniers 700 Bushmen gana et gwi de la Réserve du Kalahari central.