Les Bushmen lauréats du prix Nobel alternatif

Cinq jours après que leurs leaders aient été arrêtés et brutalisés, les Bushmen viennent d'apprendre avec joie qu'ils étaient lauréats du ‘prix Nobel alternatif' suédois.

Le ‘Right Livelihood Award' (connu comme le ‘Prix Nobel alternatif') a été décerné à l'organisation bushman du Botswana First People of the Kalahari (FPK) pour la détermination dont ils ont fait preuve dans leur ‘résistance à l'expulsion de leurs terres ancestrales et le maintien de leur mode de vie traditionnel'.

Il y a cinq jours, les leaders du FPK faisaient partie du groupe des 28 Bushmen arrêtés par la police à l'aide de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc. Les Bushmen tentaient d'apporter eau et nourriture à leurs familles restées dans la Réserve du Kalahari central d'où la plupart d'entre eux avait été expulsée. Les leaders bushmen ont été sévèrement brutalisés alors qu'ils étaient sans défense.

Le FPK mène depuis plusieurs années une lutte en faveur du droit des Bushmen gana et gwi à vivre librement dans la Réserve du Kalahari, leur terre ancestrale. La présence d'importants gisements de diamants dans la Réserve a été la principale cause de leur expulsion. La compagnie De Beers, qui exploite toutes les mines de diamants du Botswana, fait maintenant l'objet d'une campagne mondiale de boycott.

Pour plus d'information :
https://www.rightlivelihood.org/news/event05.htm

Note : Wangari Maathai, environnementaliste kenyane et le leader nigérien Ken Saro-Wiwa sont parmi les précédents lauréats du Right Livelihood Award.
Le leader du FPK, Roy Sesana, est le premier botswanais à recevoir ce prix.