Le gouvernement du Botswana lance un affront aux députés britanniques

Moins d'une semaine après la réunion entre des parlementaires britanniques et des représentants du gouvernement botswanais sur l'expulsion des Bushmen de la Réserve du Kalahari, la police a érigé un barrage afin d'empêcher les Bushmen de retourner sur leur territoire.

La police a également confisqué les véhicules utlisés par les Bushmen pour rentrer chez eux dans la Réserve du Kalahari central.

Ce barrage est un démenti aux tentatives du gouvernement de présenter la relocalisation comme étant un acte volontaire et coïncide avec la visite, dans le plus grand camp de relocalisation des Bushmen, de Margaret Nasha, ministre du gouvernement local, qui a prononcé un discours devant les Bushmen.

Mme Nasha leur a dit qu'ils étaient libres de retourner dans la Réserve mais que le gouvernement ne les encourageait pas à le faire. La police avait déjà installé le barrage.

Un Bushman a déclaré : ‘Nous sommes maintenant harcelés jour et nuit, et la vie à New Xade devient insupportable'.