L'évêque d’Oxford interroge le gouvernement sur Bushmen

L'évêque d'Oxford a interpellé hier le gouvernement à propos de la violation des droits des Bushmen au Botswana.

Le révérend Richard Harries s'est adressé à la Chambre des Lords : ‘Quelles démarches notre gouvernement va-t-il entreprendre pour que les droits des Bushmen du Kalahari soient respectés par le gouvernement du Botswana ?'

M. Harries est l'un des plus éminents évêques du Royaume-Uni et un commentateur régulier dans la presse des questions sociales et relatives aux droits de l'homme. En tant qu'évêque, il est automatiquement membre de la Chambre des Lords.

M. Harries est le dernier d'une longue liste de parlementaires britanniques, dont plusieurs de ses confrères Lords, à prendre position contre l'expulsion des Bushmen gana et gwi de leur territoire ancestral dans la Réserve naturelle du Kalahari central.

Les violentes persécutions des Bushmen par le gouvernement ont, l'an dernier, atteint un niveau inquiétant. Trois Bushmen, dont un enfant, ont été atteints par des tirs d'armes à feu et de nombreux autres ont été brutalisés. La présence de gardes armés empêchant les Bushmen de quitter leurs villages pour pratiquer la chasse et la cueillette a déjà causé le décès d'une femme, morte de faim et de soif.