Le procès Bushman touche à sa fin

Le procès intenté par les Bushmen du Kalahari contre le gouvernement du Botswana atteindra une étape cruciale à la fin du mois d'août lorsque les avocats exposeront leurs plaidoiries devant la Cour.

Un porte-parole de l'organisation bushman First People of the Kalahari a déclaré aujourd'hui : ‘Nous sommes vraiment heureux de voir enfin l'issue de ce procès. Durant son déroulement, plus de 20 de ses plaignants initiaux sont morts dans les camps de relocalisation. Nous espérons que justice sera faite avant que d'autres ne disparaissent.'

Les derniers témoignages ont été entendus en mai dernier. Les avocats doivent exposer leurs plaidoiries finales durant la semaine du 28 août et le jugement devrait être rendu peu après.

Au moins 10% des 243 plaignants initiaux sont morts dans les camps de relocalisation depuis le début du procès. 135 autres Bushmen se sont joints à la liste initiale des 243 plaignants au cours de cette année.

Les Bushmen se battent pour leur droit de retourner sur leur terre de la Réserve naturelle du Kalahari central et d'y pratiquer librement la chasse et la cueillette. Ils ont intenté ce procès en avril 2002, peu après la série d'expulsions dont la dernière avait eu lieu en février de la même année. Mais le procès fut suspendu sur un détail. Les Bushmen firent appel et gagnèrent le droit que leur cas soit entendu. Le procès fut réouvert en juillet 2004 devant la Haute Cour du Botswana. Il a depuis été interrompu à maintes reprises et est devenu le plus long et le plus coûteux procès de toute l'histoire du Botswana, bien qu'intenté par ses habitants les plus pauvres.

Cliquez ici pour lire le résumé des questions préparées par les défenseurs des Bushmen.

Le procès sera ouvert aux journalistes et au public.

Pour plus d'informations :
Miriam Ross (à Londres)
44 (0)20 7687 8734
[email protected]