Le gouvernement censure les médias sur les Bushmen

Un représentant du gouvernement du Botswana a ordonné à tous les médias du pays, dont la radio et la télévision nationales, de ne citer que les déclarations positives du gouvernement en ce qui concerne l’expulsion des Bushmen gana et gwi de la Réserve naturelle du Kalahari central (CKGR). Il les a également priés d’être ‘patriotes avant tout’.

Cette directive est intervenue après que deux des principaux partis d’opposition, le Botswana Congress Party (BNF) et le Botswana National Front (BCP), aient rendues publiques des déclarations profondément critiques vis-à-vis de l’expulsion des Bushmen gana et gwi de la Réserve naturelle du Kalahari central. (pour lire ces déclarations : https://survivalfrance.org/news.php?id=1890 et https://survivalfrance.org/news.php?id=1831). Le mois dernier, le président a convoqué les leaders de l’opposition afin de s’assurer de leur soutien au gouvernement dans son ‘combat contre Survival’. Cette tentative a manifestement été contre-productive.

Kesetigile Gobotswang, le président actuel du BNF, a déclaré que son parti ‘aura recours aux médias internationaux tant que le gouvernement continuera à empêcher la diffusion de positions alternatives sur l’expulsion des Basarwa [Bushmen]’.

Akanyang Magama, le secrétaire général du BCP, a, quant à lui, déclaré que de telles instructions muselaient la liberté de la presse et ‘qu’un journaliste devrait pouvoir informer librement sans qu’on lui dise ce qu’il doit écrire ou dire’.