750 familles mru expulsées de leurs terres par l’armée

L’armée bangladaise a expulsé 750 familles mru de leurs villages reculés du district de Bandarban Hill dans la région des Chittagong Hill Tracts. Ces expulsions permettront la création d’un centre d’entraînement militaire. L’armée prétend avoir acquis ce territoire en 1991-92 et que les Mru, malgré plusieurs avertissements, n’avaient toujours pas quitté les lieux.

Le territoire en question représente 11 445 acres (46 000 km2) où sont implantés sept villages indigènes, une école primaire et deux églises. Les Mru ont toujours contesté l’acquisition de leurs terres par l’armée. Les Mru (également connus sous le nom de Mro) pratiquent le ‘Jhum’, une agriculture itinérante sur les pentes vallonnées, et la chasse et la cueillette dans la forêt. Leurs terres représentent leur unique moyen de survie. Depuis leur expulsion en décembre 2006, les Mru souffrent de famine et des rigueurs de l’hiver.

La longue histoire de l’occupation militaire des Chittagong Hill Tracts est marquée par la violence. L’armée continue d’être fortement implantée dans la région malgré l’accord de paix signé en 1997 qui promettait un retrait de tous les campements militaires temporaires de la région et les violations des droits des peuples indigènes sont fréquentes.