Décès de l’écrivain tchouktche Youri Rytkhéou

L’écrivain tchouktche Youri Rytkhéou est mort à Saint-Pétersbourg la semaine dernière. Fils de chasseur, né en 1930 à Uëlen dans la péninsule tchouktche à l’extrême nord-est de la Sibérie, il était l'écrivain autochtone le plus célèbre de Russie.

Les Tchouktches vivaient traditionnellement de la chasse et de l’élevage de rennes. Sous l'ère soviétique, ils furent forcés d'adapter ces activités au sein de fermes collectives. Devenus dépendants de ce système, la chute de l'URSS a perturbé leur mode de vie qui est aujourd'hui gravement menacé.

Youri Rytkhéou a écrit en russe et en tchouktche. Après la dissolution de l'Union soviétique, ses livres ont également été publiés dans d'autres langues, notamment "L'étrangère aux yeux bleus", "Unna" et "Le miroir de l'oubli" en français.

Dans ses articles, ses poèmes, ses nouvelles et ses livres, Rytkhéou décrit le mode de vie tchouktche et comment il a été influencé par l'Union soviétique. Il a souvent critiqué la "civilisation" et la manière dont étaient traités les peuples indigènes qu'il qualifiait de "génocide silencieux".

Youri Rytkhéou a vécu ses dernières années à Anadyr, la capitale administrative de l'arrondissement autonome de la Tchoukotka située à l’extrême nord-est de la Russie.