Enquête sur les mauvais traitements en Papouasie

La Commission indonésienne des droits de l'homme enquête actuellement sur les violations des droits de l'homme et les atrocités perpétrées en Papouasie occidentale entre 1963 et 2002.

Les conclusions de l’enquête seront rendues lors d’une réunion qui aura lieu ce mois-ci.

Les travaux de la commission sur les violations de droits de l'homme sont cependant contestés par le Bureau de l’Attorney General – AGO (le représentant du ministère de la justice indonésien à Djakarta).

‘Ce que nous voulons, ce sont des faits juridiquement reconnus et des preuves matérielles, et non uniquement des rapports et des présomptions,' a déclaré un porte-parole de l’AGO. 'Les gens peuvent dire ceci ou cela, mais où sont les preuves ?'

Depuis quarante-cinq ans, les peuples indigènes de Papouasie sont victimes des pires violations des droits de l'homme perpétrées par l’armée et la police indonésiennes. Ceux qui s’y opposent sont régulièrement torturés et assassinés.