Un militaire inculpé de crime contre l'humanité démis de ses fonctions

Un militaire indonésien de haut rang, inculpé de crime contre l'humanité, a été démis de son poste en Papouasie occidentale. Le colonel Burhanuddin Siagian a été mis deux fois en accusation par le Tribunal spécial des Nations unies sur le Timor oriental pour des crimes commis en 1999. Interpol avait dès 2003 émis un mandat d'arrêt international contre lui.

Depuis les débuts de l'occupation militaire indonésienne en 1963, les peuples indigènes de Papouasie sont victimes de nombreuses violations de leurs droits, l'armée indonésienne n'ayant jamais hésité à employer la violence contre les Papous.

En mai 2007, le colonel Siagian avait menacé de mort quiconque manifesterait en faveur de l'indépendance de la Papouasie occidentale, affirmant qu'il les "détruirait". Survival s'est jointe à d'autres organisations de papoues et internationales pour appeler à son renvoi de Papouasie occidentale et à ce qu'il soit jugé pour ses crimes.

Le colonel Siagian est toujours un militaire de haut rang en activité.