Une tribu isolée s’attaque à une mine

Les Dongria Kondh, l’une des tribus les plus isolées d'Inde, se préparent à empêcher la compagnie britannique Vedanta FTSE 100 d'exploiter une mine de bauxite sur leur montagne sacrée, suite au démantèlement forcé de leur barrage par la police et des hommes de main, en fin de semaine.

Près de 150 personnes avaient bloqué la route dans l'Etat d'Orissa mercredi dernier, après avoir appris que Vedanta avait l'intention de mener une expertise en vue de l'exploitation d'une mine d'aluminium qui détruirait leur colline sacrée. Les employés de Vedanta se sont rendus à plusieurs reprises sur le site du barrage pour menacer les manifestants. Vendredi, les villageois ont dû céder et démanteler le barrage, mais une centaine d'entre eux se trouve toujours sur le site, au bord de la route, bloquant la circulation à l'approche des véhicules de Vedanta.

Anil Agarwal, un milliardaire indien basé à Londres, détient la majorité des parts de Vedanta.

Aujourd'hui, les Dongria Kondh de toute la région de Niyamgiri, la partie de la colline qui doit être détruite par la mine de Vedanta, sont en train de fabriquer des flèches et d’affuter leurs haches pour empêcher la compagnie d'atteindre leur montagne sacrée. Un porte-parole dongria a déclaré aujourd'hui: 'Maintenant notre peuple est en colère. Nous devons montrer le pouvoir des Dongria Kondh à Vedanta".

Lorsqu’en août dernier, la Cour Suprême indienne avait autorisé Vedanta à exploiter la mine sur leur territoire, environ 40 Dongria avaient bloqué la route menant à leur colline à l’aide de troncs d'arbres, brandissant des bannières où il était inscrit : 'Nous sommes les Dongria Kondh. Vedanta ne peut pas nous prendre notre montagne." (photos disponibles)

La montagne que Vedanta veut exploiter n'est pas uniquement le site le plus sacré des Dongria Kondh, elle est également partie intégrante d’un écosystème complexe permettant aux nombreux cours d’eau et forêts – dont la végétation luxuriante est le moyen de subsistance des Dongria – de continuer à prospérer.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd'hui: "Les Dongria Kondh protègent leurs terres des envahisseurs qui viennent piller la montagne pour leur propre profit. Les Dongria ne tireront rien de la mine, en dehors de la misère et de la ruine, et Survival continuera de soutenir leur résistance face à Vedanta."

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]