Un an après - Un nouveau rapport de Survival sur les Indiens isolés

Davi Kopenawa Yanomami, Brésil, 2002.
Davi Kopenawa Yanomami, Brésil, 2002.
© Survival

Un an après la diffusion mondiale des photos spectaculaires d’un groupe d’Indiens isolés d’Amazonie, un nouveau rapport de Survival International conclut à l’urgente nécessité de protéger cinq groupes parmi les plus menacés de disparition :


Tous ces groupes sont confrontés à l’invasion de leurs terres – par des bûcherons, des éleveurs, des colons et des compagnies pétrolières – et sont gravement menacés par les maladies contre lesquelles ils n’ont aucune immunité.

Les Awá du rio Pardo et les Indiens du rio Envira sont victimes des ravages de l’exploitation forestière illégale qui pénètre jusque dans les régions les plus reculées de la forêt amazonienne.

Par ailleurs, les Ayoreo-Totobiegosode des forêts broussailleuses du Chaco au Paraguay occidental subissent de plein fouet la destruction illégale de leurs terres par les éleveurs de bétail. Les images satellite prises l’an dernier ont révélé l’étendue de la déforestation massive au cœur du territoire indien.

A l’extrême nord du Pérou, les Indiens vivant entre les rivières Napo et Tigre sont directement atteints par le boom pétrolier. Au cours des dernières années, plus de 75% de l’Amazonie péruvienne ont été divisés en concessions de prospection pétrolière ou gazière. Le chef d’Etat péruvien a publiquement nié la présence d’Indiens isolés dans la région Napo-Tigre malgré l’abondance de preuves signalant leur existence.

Le rapport de Survival appelle les gouvernements paraguayen, brésilien et péruvien à prendre des mesures urgentes de protection des territoires indigènes.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘La diffusion, l’an dernier, de ces images satellite a déclenché une très forte mobilisation de l’opinion publique en faveur des Indiens isolés. Beaucoup de personnes ne se doutaient pas que de tels peuples aient survécu jusqu’à nos jours, encore moins qu’ils soient plus d’une centaine dans le monde. Mais trop de gouvernements refusent encore de prendre la moindre initiative en leur faveur – comme celle de reconnaître et protéger leurs territoires – ce qui garantirait véritablement leur survie’.

Télécharger le rapport

Voir les documents, visuels et films sur les Indiens isolés

Note aux rédactions:
Un mois après la diffusion internationale par Survival des photos d’Indiens isolés, le magazine britannique The Observer avait formulé des doutes quant à cette révélation, prétendant qu’il s’agissait d’un canular. En août 2008, The Observer présenta ses excuses dans ses colonnes, reconnaissant que son article avait donné une interprétation ‘inexacte, trompeuse [et] déformée’ de la réalité, et que les photos et le communiqué de presse de Survival qui les accompagnait étaient ‘parfaitement fondés’.

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]