Le gouvernement enquête sur l'exploitation forestière illégale

Un campement de bûcherons dans la réserve Murunahua créée pour les Indiens isolés, au sud-est du Pérou
Un campement de bûcherons dans la réserve Murunahua créée pour les Indiens isolés, au sud-est du Pérou
© C Fagan/Round River Conservation Studies

Le département des affaires indigènes du Pérou, INDEPA, a annoncé son intention d'examiner les plaintes concernant l'invasion, par les bûcherons, des réserves créées pour les Indiens isolés.

L'annonce de l'INDEPA est une réponse directe au communiqué de presse de Survival du 13 août – largement repris dans la presse péruvienne – qui révélait la présence de bûcherons dans la réserve.

"Nous allons vérifier les photos diffusées par Survival", a déclaré le président de l'INDEPA, Mayta Cápac Alatrista, avant d'ajouter qu'il demanderait à Survival de plus amples informations, qu'il collaborerait avec les autorités locales et qu'il se rapprocherait du département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, la FUNAI.

Les photos ont été prises cette année par Chris Fagan, membre de l'ONG américaine Round River Conservation Studies, lors d'un survol aérien de la Réserve murunahua. Quatre campements ont alors été repérés, dont trois aux sources du rio Envira.

"Ces quatre campements semblaient actifs. L'exploitation forestière illégale représente une sérieuse menace pour les peuples indigènes qui vivent dans la région. Ces Indiens 'non contactés' sont non seulement extrêmement vulnérables face aux maladies allogènes, mais il existe également un passé de violents conflits entre les bûcherons et eux", a affirmé Chris Fagan.

Survival exhorte le gouvernement péruvien à interdire l'accès de la Réserve murunahua aux bûcherons  – mais à ne prendre aucune mesure qui pourrait mettre en danger les Indiens isolés.