Un leader indigène sud-africain choqué par sa visite aux Bushmen

Un jeune leader khoisan vient d'effectuer une visite au Botswana, il a été
profondément choqué par les conditions de vie des Bushmen dans le camp de
relocalisation de New Xade.

Elijah Molahledi, représentant l'organisation khoisan 'Motivation Community
Development', qui a passé plusieurs jours auprès des Bushmen gana et gwi
expulsés de leurs terres de la Réserve du Kalahari a déclaré : 'La visite du
camp de New Xade a vraiment été impressionnante, ces gens sont des
dépossédés, leurs maisons ont été détruites au moment des expulsions, ils
aspirent tous à rentrer chez eux.'

'Le gouvernement prétend qu'il leur apporte la civilisation, mais en réalité
il opprime les Bushmen, en premier lieu avec ses mensonges sur leur
développement… Autrefois, les Bushmen n'utilisaient pas d'argent, ils n'en
avaient pas besoin et maintenant  à New Xade ils en ont besoin, et n'en ont pas. Il ne leur est pas possible de survivre dans ces conditions, sans pouvoir
chasser ou cultiver un peu de terre.'

Elijah Molahledi a également rapporté que l'eau distribuée dans le camp de
New Xade était sale, que le sida s'y répandait et que les plus jeunes
abandonnaient l'école faute de recevoir un enseignement dans leur langue
maternelle.

Elijah Molahledi est disponible pour des interviews au (27) (0)83 481 4910.
Des photos de sa visite sont également disponibles.

NB : le terme 'Khoisan' se rapporte aux peuples de chasseurs-collecteurs et éleveurs nomades d'Afrique australe parlant les langues à "clicks" (caractérisées par des consonnes inspirées) dont les Bushmen font partie.

Pour plus d'information, contacter :
Magali Rubino :  01 42 41 44 10 ou [email protected]