50 000 tonnes de matériel heli-transportées en Amazonie

Lances plantées en croix par des Indiens isolés dans la zone d’opération de Perenco.
Lances plantées en croix par des Indiens isolés dans la zone d’opération de Perenco.
© Marek Wolodzko/AIDESEP

La compagnie pétrolière franco-britannique Perenco a révélé avoir transporté par hélicoptère ‘plus de 50.000 tonnes de matériel et de produits consommables’ dans une région reculée d’Amazonie péruvienne.

Perenco évalue le volume du matériel transporté dans la région à ‘l’équivalent de sept tours Eiffel’. La compagnie a foré plusieurs puits dans le cadre de son programme d’exploitation d’un potentiel pétrolier de 300 millions de barils gisant sous la forêt tropicale.

La région exploitée par Perenco est habitée par deux des dernières tribus isolées du monde et est décrite par un scientifique comme ‘la zone de plus grande biodiversité d’Amérique du Sud’. Les Indiens isolés sont extrêmement vulnérables à toute forme de contact et la présence des équipes de Perenco risque de leur être fatale. La compagnie continue de nier leur existence.

L’activité de Perenco dans la région a été vivement critiquée par les organisations indigènes du Pérou, telle que l’AIDESEP qui a engagé des poursuites contre elle devant les tribunaux péruviens. Malgré les mises en gardes de Survival, Perenco refuse d’abandonner ses activités dans la région.

Perenco a également l’intention de construire un oléoduc destiné à transporter le pétrole depuis l’Amazonie jusqu’à la côte pacifique péruvienne.