Paul McAuley avait dénoncé la prospection pétrolière et l'exploitation forestière sur les territoires indigènes.
Paul McAuley avait dénoncé la prospection pétrolière et l’exploitation forestière sur les territoires indigènes.
© FUNAI

Le gouvernement péruvien a annoncé son intention d’expulser du Pérou le frère Paul McAuley, un écologiste britannique.

McAuley a pris la défense de l’Amazonie et des droits des peuples indigènes au Pérou depuis de nombreuses années. Il est le président du réseau environnemental Loreto, une organisation populaire basée à Iquitos, la plus grande ville du nord de l’Amazonie péruvienne.

McAuley a appris cette décision gouvernementale le 1er juillet. On ne lui a donné que sept jours pour quitter le Pérou où il vivait depuis 20 ans.

Selon un document émanant du ministre de l’Intérieur, daté du 11 juin, McAuley a participé à des ‘activités politiques troublant l’ordre public’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Le gouvernement péruvien, et plus particulièrement le Président Garcia, est déterminé à ne supporter aucune opposition à son projet de partage de l’Amazonie au profit des compagnie pétrolières et gazières. Paul McAuley s’est constamment opposé à ce projet. Après les événements dramatiques de Bagua l’an dernier, le gouvernement a lancé une campagne de persécution contre les leaders indigènes qui aujourd’hui semble se tourner contre leurs alliés.